Fondation Hôpital Saint Joseph
La Fondation poursuit son action grâce à votre générosité Faire un don

Accueil > L'action solidaire et humanitaire > Des nouvelles d'Haïti : La Gazette > Les Consultations au Centre Pédiatrique Marie Poussepin à Haïti - Gazette #29 - Janvier 2019

L'action solidaire et humanitaire

 

Les Consultations au Centre Pédiatrique Marie Poussepin à Haïti - Gazette #29 - Janvier 2019

Marie avec un enfant suivi en consultation

Arrivés début septembre 2018, cela fait six mois déjà que le Docteur Stéphane RONDEAU et sa femme Marie RONDEAU, sage-femme, sont au Centre Pédiatrique Marie Poussepin à Haïti, qui est ouvert depuis 2015. Accompagnés de leurs trois petites filles, à ce jour âgées de huit ans, cinq ans et demi et presque deux ans, ils ont appris le créole et découvert l'organisation du centre pédiatrique. Outre les consultations (principalement des problèmes parasitaires, dermatologiques, dénutrition, malnutrition et fièvre à investiguer), il faut s'assurer de la gestion des dossiers patients, de l'accueil, la gestion des encaissements de laboratoire et dispensation des médicaments.

Marie développe les consultations de sage-femme

Pour Marie, depuis novembre ont débuté les consultations de sage-femme pour assurer le suivi de grossesses et de bébés jusqu’à l’âge de 6 mois. Consultations qui s’accompagnent de la découverte de toutes les croyances (nombreuses !) et traditions locales (pas toujours très adaptées aux besoins et à la sécurité du nouveau-né) autour de la naissance. Elle y rencontre des femmes éduquées qui se font suivre régulièrement et consciencieusement, et d’autres de milieux nettement plus précaires (confrontées à l’extrême pauvreté, elles font ce qu’elles peuvent pour vivre et non pour suivre ses conseils). Il n’est donc pas rare de voir des nouveau-nés pesant moins de 2kg, n’ayant pas mangé depuis plusieurs jours ou à qui on a fait ingurgiter de la bouillie de spaghettis !


Le programme de nutrition en pratique

Un des défis est de lutter contre malnutrition infantile en Haïti, la repérer, la mesurer, et d’assurer le suivi des enfants concernés. Les courbes standards de l’OMS (poids rapporté à l’âge) n’étant pas applicables à la population haïtienne (du fait du gabarit plutôt faible de la population), le poids sera rapporté à la taille de l’enfant pour déterminer si la maigreur est suffisante pour poser un diagnostic de malnutrition. Cette mesure sera complétée par une mesure du périmètre brachial (circonférence du bras mesurée entre l'épaule et le coude, au milieu du biceps brachial), qui donne aussi une bonne indication sur la corpulence et la nécessité ou non de débuter une supplémentation nutritionnelle. Dans le cas où l’enfant remplit les critères d’entrée dans ce programme nutritionnel, une supplémentation calorique et nutritionnelle est proposée par un aliment thérapeutique prêt à l’emploi. Le produit utilisé est la Plumpy’Nut® (https://www.nutriset.fr/fr/gamme-plumpy), une pâte à base d’arachides, prête à l’emploi, que les parents peuvent administrer à leur enfant à la maison, plusieurs fois par jour, en complément de l’alimentation familiale. Un suivi des enfants participant au programme est idéalement réalisé toutes les deux semaines environ, avec des objectifs précis de prise de poids. Ce programme a débuté fin 2018 pour les enfants du quartier du Centre pédiatrique et de celui de Corail, situé à une dizaine de kilomètres, particulièrement déshérité.



© Fondation Hôpital Saint Joseph - Plan du site - Crédits - Nous contacter